Les médicaments livrés à domicile

Mercredi, le groupe PharmaBest a inauguré son partenariat avec La Poste pour lancer la livraison des médicaments sur ordonnance. « Nous estimons à 30 000 nos patients qui sont dans la difficulté », annonce le dossier de presse PharmaBest. David Abenhaim, à la tête d’une pharmaci à Marseille, a décidé de lancer, avec l’aide de ses confrères, une application mobile pour leur venir en aide. « Quelques tentatives de livraison ont déjà été tentées, mais aucune n’a été fructueuse », explique-t-il. « L’objectif aujourd’hui est d’utiliser les moyens modernes – smartphones, tablettes – pour simplifier la livraison, et c’est pour cela que nous avons mis au point cette application. »

Le concept est simple : après avoir téléchargé l’application, le patient doit prendre une photo de son ordonnance et de sa carte vitale, puis renseigner ses données personnelles, qui seront envoyées à la pharmacie. Le pharmacien prépare la commande que viendra récupérer le facteur. Des frais de 7,90 euros seront appliqués à la livraison. « Le facteur récupère un colis scellé opaque pour que le contenu reste confidentiel et part directement effectuer ses livraisons auprès des clients dans la journée », explique le service presse de La Poste de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Tous nos facteurs sont équipés d’un smartphone et reçoivent les commandes via l’application. »

En cas d’absence du client à son domicile, les facteurs s’engagent à retourner le colis au pharmacien, « conformément aux recommandations du Conseil de l’Ordre des pharmaciens », ajoute le dossier de presse. Pour David Abenhaim, pas de doute : « C’est un vrai sujet de société, beaucoup de personnes ne peuvent pas se déplacer ou n’ont aucun proche pour s’occuper de cela à leur place. »

Quels sont les risques d’un tel système ? Même si un contrôle est effectué, l’envoi d’une simple photographie de l’ordonnance peut engendrer un risque de contrefaçons. « Ce risque est faible, car les personnes visées sont avant tout des habituées, nous connaissons déjà leurs données – ordonnances, carte vitale, informations personnelles –, qui sont enregistrées dans nos fichiers », estime David Abenhaim. Par ailleurs, le site internet de PharmaBest précise que le facteur récupère les ordonnances d’origine sous pli cacheté pour les déposer au pharmacien une fois toutes les livraisons effectuées. Un laps de temps durant lequel les médicaments sont entre les mains des usagers…

Heureusement, tous les médicaments ne sont pas autorisés à être livrés. Les antalgiques forts type morphine ou dérivés de morphine ne peuvent pas rentrer dans ce service, car ils nécessitent un réel suivi, explique David Abenhaim. En revanche, les antalgiques de niveau 2 comme les opiacés – qui peuvent provoquer une dépendance – sont pour leur part autorisés. En ce qui concerne les données enregistrées sur l’application, David Abenhaim assure « qu’elles sont stockées sur le réseau sécurisé médical », qui n’est évidemment pas à l’abri, comme tous les autres, d’une potentielle cyberattaque.

Aujourd’hui, ce service en partenariat avec La Poste n’est disponible qu’à Marseille, mais « d’ici une semaine, nous voulons décliner la livraison dans d’autres grandes villes comme Bordeaux, Lyon… pour étendre cette pratique aux soixante pharmacies du groupe avant la fin de l’année », assure David Abenhaim. Lancé mercredi, ce nouveau service vise 50 à 100 livraisons par jour d’ici la fin de l’été.

Source : Le Point. Lire l’article dans son intégralité ici.

Publicités
Cet article, publié dans Evolutions numériques, Industrie de santé, Médicaments, Pathologies liées au vieillissement et à la sédentarité, Prise en charge médicale, Système de santé et gouvernance, Techniques médicales, Technologies, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s