La DARPA travaille sur les armes de la guerre du futur

L’agence de recherche du Ministère américain de la Défense (DARPA) finance différents projets de façon simultanée. Il s’agit notamment de systèmes et de capteurs « intelligents » dont le but est d’aider les américains à garder une avance confortable pour ce qui est de la stratégie militaire numérique.

La guerre ne se mène déjà plus vraiment avec des soldats humains, tant les drones et autres systèmes automatisés sont présents. À terme, plus aucun homme ne devrait fouler un champ de bataille, et ceci devra être mis en grande partie sur le compte de la DARPA, l’agence de recherche du ministère américain de la Défense. Sont financés par cette agence différents projets qui pourraient permettre d’obtenir et d’analyser des informations issues de terminaux et d’autres systèmes ennemis afin d’en savoir plus sur les stratégies et déplacements de ces derniers.

« Il est question de pouvoir rentrer dans n’importe quelle situation et d’extraire tout le temps de l’information avec des systèmes d’intelligence artificielle qui peuvent attaquer et pirater n’importe quel réseau » explique Jim McGregor, principal analyste chez Tirias Research, une entreprise de services spécialisée dans la haute technologie.

Si les projet soutenus par la DARPA ne se concrétisent pas toujours, l’originalité de certains concepts et la multitude d’idées lancées par les chercheurs font partie des objectifs de cette agence qui n’est autre que le bras armé de la recherche américaine en matière de défense. Cependant, certains projets de la DARPA sont à l’origine de technologies que l’on connait très bien comme la souris d’ordinateur et le GPS, tandis que d’autres ont contribué au développement d’Internet.

Aujourd’hui, la DARPA finance des projets d’ordinateurs quantiques et de puces neuronales, des inventions encore non démocratisées. Mais l’agence de recherche désire se lancer dans la conception de capteurs et de systèmes électromagnétiques afin de révolutionner le monde des communication sans fil et point à point, sans aucune connexion au Web. La DARPA travaille depuis quelques temps sur ces projets, comme sur le successeur du GPS : Adaptable Navigation Systems (ANS)

Parmi les autres concepts à venir, ceux-ci devraient être de nouveaux composants (et technologies) de traçabilité munis de capteurs, d’horloges haute précision ainsi que de gyroscopes et accéléromètres de calibrage. Ces derniers auront la capacité de tracer un véhicule ou une personne sur de longues périodes tout en précisant sa position géographique.

Mais avant de s’attaquer aux communications ennemies, il s’agit pour la DARPA de pouvoir également combler les failles de sécurité des les réseaux de communication. Un des projets financé n’est autre qu’un circuit capable d’établir un réseau de communication sans fil très difficile à altérer. L’agence a également mandaté des développeurs afin de mettre au point des capteurs tactiques ayant la capacité de sélectionner les données pertinentes avant de les extraire, ce qui permettrait un gain en énergie.

L’article dans son format original est disponible en cliquant ici.

Source: newslocker.com

Advertisements
Cet article, publié dans Défense, Evolutions numériques, Systèmes d'information, Technologies, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s