Le site Hospitalidée.fr va diversifier ses services aux établissements de santé

Le site Hospitalidée.fr permettant aux patients de déposer leurs avis sur les établissements de santé qu’ils ont fréquentés va proposer à partir du mois de septembre de nouveaux services aux établissements afin de « les aider à améliorer la qualité de leur accueil », a indiqué le créateur du site, Loïc Raynal.

Ouvert en juillet 2015, le site Hospitalidée.fr vise pour la fin de l’année les 100.000 avis de patients enregistrés et entend devenir « expert » dans « le recueil d’une donnée qui manque aux établissements, à savoir la donnée subjective sur le ressenti des patients soignés », a expliqué Loïc Raynal.

Le site permet aux patients de noter les établissements de santé en termes de qualité de l’accueil et des prestations sur une échelle de 1 à 5 (5 étant la meilleure note) en fonction des services qu’ils ont fréquentés (maternité, hospitalisation, ambulatoire, urgence, consultation). Ils peuvent expliquer leur note en détaillant « les petits plus » de l’établissement, et ce qui mériterait d’être amélioré.

Qualifié dans certains médias de « Tripadvisor de la santé », Hospitalidée n’a pas pour objectif de « mettre la pression » sur les établissements de santé, mais de « coopérer avec eux pour faire en sorte que les avis déposés puissent leur être utiles », a tenu à souligner Loïc Raynal.

Il propose aux établissements des feed-back gratuits comprenant les notes et avis déposés sur leurs services. Un partenariat passé avec l’institut de sondage BVA a permis de publier en juillet un premier « baromètre » analysant l’opinion des patients. Cette étude, portant sur l’analyse de 6.546 avis déposés sur Hospitalidée.fr concernant 827 établissements de santé, montre que 72% d’entre eux se disent « satisfaits » après leur passage dans un établissement.

A compter de septembre 2016, cette offre gratuite va s’enrichir de services payants, proposant notamment une analyse sémantique des verbatims déposés par les patients, des retours chiffrés sur les avis ainsi qu’un service de notification en temps réel des établissements lorsqu’une note leur est attribuée.

« Nous sommes aujourd’hui capables de fournir des tableaux de bords très précis et d’identifier certains signaux faibles afin que les établissements de santé puissent savoir où le bât blesse et pourquoi », a assuré Loïc Raynal.

Il a indiqué recevoir « entre deux et quatre sollicitations par jour » sur ces services et disposer d' »une dizaine d’établissements » déjà prêts à être clients. Il vise pour la fin de l’année « entre 50 et 100 » souscripteurs à cette offre payante.

Certaines agences régionales de santé (ARS) ont fait part de leur intérêt pour les données récoltées par Hospitalidée, a noté Loïc Raynal. « Nous pouvons leur fournir une vision agrégée des avis de patients sur le territoire de santé, ou leur proposer des fonctionnalités spécifiques pour les alertes sanitaires par exemple », a-t-il illustré.

Concernant la modération des avis déposés, le fondateur d’Hospitalidée a reconnu que la sécurisation des données restait encore à ce jour « un objectif à atteindre », sa structure étant encore « trop jeune » pour « exécuter à la perfection » cette modération.

« Nous avons besoin de nous faire connaître et de générer plus de trafic donc on ne cherche pas encore à vérifier que chaque avis est authentique », a-t-il expliqué.

« En revanche, lorsqu’un établissement de santé souhaite travailler avec nous, nous sommes en mesure de mettre en place les outils nécessaires à l’authentification des avis », a-t-il précisé. Il a notamment cité le développement d' »algorithmes de contrôle » et d’outils construits en lien avec l’hôpital afin de « vérifier que la personne qui poste l’avis est vraiment passée par la structure ».

Une troisième version du site doit être mise en ligne au mois de septembre. Elle se présentera davantage comme « un site communautaire », a confié Loïc Raynal, avec la possibilité pour les utilisateurs de tchatter entre eux et « un système de création de profil du type AirBnB ».

Source: TIC santé. Lire l’article dans son intégralité ici.

Publicités
Cet article, publié dans Evolutions numériques, Gestion hospitalière, Gouvernance, Management, Prise en charge médicale, Professionnels de santé, Réseaux sociaux, Statistiques sanitaires, Système de santé et gouvernance, Techniques médicales, Technologies, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s