La Chine se lance dans le séquençage du génome d’embryons et nouveaux nés

Séquencer le génome de 100 000 nouveaux nés au cours des cinq prochaines années, tel est le projet lancé le 7 août par le Comité chinois de conseil en génétique et l’Hôpital pour enfants de l’Université Fudan à Shangai. Leur objectif est de construire une base de données intégrant ces 100 000 génomes, qui servira à développer des tests génétiques pour les maladies héréditaires. Environ 7000 maladies de ce type sont connues, et 900 000 enfants naissent chaque année en Chine avec des malformations congénitales selon le Comité. Les tests envisagés dépisteraient « précocement » les enfants atteints.
Le même Comité chinois a annoncé un projet conjoint avec l’Hôpital de la reproduction de l’Université de Shandong, pour séquencer le génome d’embryons. Une base de données regroupant ces génomes « permettrait d’améliorer la recherche et la compréhension du développement d’embryons ainsi que les diagnostics » expliquent-ils.

Source: Génétique. Lire l’article ici.

Advertisements
Cet article, publié dans Ethique, Industrie de santé, Ingénierie du vivant, International, Pathologies majeures, Politique de santé, Prise en charge médicale, Recherche, Services de santé étrangers, Techniques médicales, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s