Entreprises, demain l’agilité ne suffira plus

Comme dans le règne animal, les entreprises subissent la loi de l’évolution. Pour s’adapter à un monde incertain, complexe et ambigu, elles doivent développer une nouvelle aptitude : devenir une entreprise alerte. Le monde n’est plus ni linéaire, ni prévisible : il est VUCA: volatile, incertain, complexe et ambigu.

Rien n’est plus stable dans la durée. Pour les entreprises, contraintes de composer avec d’incessants et complexes paradoxes (climat, économie, société, modes de vie, environnement, variation des cours et des taux de change, mondialisation…), rester performantes et efficaces dans ce contexte est un véritable défi. Le temps et les rythmes de transformation s’accélèrent. Les entreprises sont devenues des chantiers permanents. Etre « agile » ne suffit pas et ne suffira plus. Au-delà de « naviguer dans les rapides », il s’agit d’ « apprendre à repérer de nouveaux fleuves sur lesquels lancer de nouvelles embarcations »

Pour devenir véritablement alerte, une entreprise doit respecter 5 grand axes.

1. Etre en alerte

Une entreprise alerte est d’abord une entreprise « en alerte » : vigilante, sur le qui-vive, capable de détecter des signaux faibles, de capter les tendances à l’œuvre, dans et hors ses murs. C’est la meilleure – la seule ? – façon d’anticiper les changements à conduire, en transformant les contraintes en opportunités !

2. Etre alerte

Une entreprise alerte doit être réactive, fluide et souple pour être prompte à réagir et capable d’accélérer le mouvement (dédier des équipes commandos pour se lancer sur de nouveaux marchés, avoir une stratégie d’investissement modulaire pour ne pas figer la portée des décisions, multiplier les chantiers agiles pour les lancements de nouveaux produits…).

4. Affirmer sa personnalité

Plus le contexte est mouvant, plus l’entreprise doit affirmer sa singularité et éviter les mimétismes par rapport au marché. L’entreprise alerte ne doit pas oublier qui elle est. Bien au-delà de l’identité de marque, c’est la personnalité de l’entreprise qui lui permet de ne pas « perdre la boule », de rester pertinente, cohérente. Chaque entreprise peut être modélisée sur la base de trois à cinq systèmes d’actifs immatériels : nous parlons ici de ses savoir-faire particuliers, de son histoire, de la personnalité de ses dirigeants… Autant de fondamentaux qui FONT l’unicité de l’entreprise et sont autant d’atouts concurrentiels.

5. Bâtir une entreprise « libérée »

Enfin, l’entreprise alerte ne peut exister sans que, collectivement, les hommes et les femmes qui la composent ne le soient. Responsabiliser les équipes, manager par la confiance, développer l’autonomie des collaborateurs qui doivent savoir et pouvoir prendre les bonnes initiatives au bon moment sont clés. En somme, il s’agit de construire le bon « mix organisation », équilibre entre cadre imposé et place à l’autonomie, en libérant les énergies des équipes et éliminant les « gluons », à savoir les freins à l’initiative qui altèrent les performances. Il s’agit ici de vaincre les inerties structurelles, ce mal bien ancré dans les entreprises.

Source: Le journal du net. Lire l’article ici.

Advertisements
Cet article, publié dans Divers prospective, Gouvernance, Management, Stratégie, Système de santé et gouvernance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s