La polymédication au regard de différents indicateurs de sa mesure : impact sur la prévalence, les classes thérapeutiques concernées et les facteurs associés

L’augmentation de l’espérance de vie s’accompagne d’une augmentation des années de vie avec, souvent, plusieurs maladies chroniques entraînant une accumulation des traitements médicamenteux. D’un point de vue individuel, la polymédication est associée – entre autres via les interactions entre principes actifs et le cumul d’effets indésirables – à une augmentation du risque de iatrogénie. Ces événements iatrogéniques sont responsables de 5 à 25 % des admissions hospitalières et de 10 % des admissions aux urgences. De plus, cette accumulation de traitements et de schémas thérapeutiques entraîne une contrainte pour le patient pouvant à terme nuire à sa qualité de vie. D’un point de vue du système de santé, l’enjeu est aussi économique : s’ajoute au surcoût généré par la consommation de médicaments inutiles le coût de la iatrogénie (hospitalisations, consultations médicales, traitements médicamenteux…).

Dans ce contexte, des politiques publiques visant à réduire la polymédication chez les personnes âgées ont été mises en place ces dernières années. Leur évaluation nécessite des indicateurs faciles à produire sur des bases de données concernant de grandes populations. Nous étudions ainsi deux indicateurs : l’indicateur de polymédication «cumulative », qui prend en compte l’ensemble des médicaments administrés sur une période donnée, et l’indicateur de polymédication « continue » qui s’intéresse aux médicaments pris de façon prolongée et régulière. L’aspect novateur de ce travail est lié à la prise en compte des associations de molécules et des conditionnements trimestriels dans les calculs. La prévalence de la polymédication varie ainsi de 27 à 40 % selon l’indicateur, avec ou sans prise en compte des associations de molécules et des conditionnements.

Source: IRDES. Lire le rapport dans son intégralité ici.

Publicités
Cet article, publié dans Etudes médicales, Facteurs démographiques médicaux, Médicaments, Pathologies liées au vieillissement et à la sédentarité, Pathologies majeures, Prise en charge médicale, Professionnels de santé, Santé publique, Système de santé et gouvernance, Vieillissement de la population, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s