Traiter rapidement une blessure par arme à feu : une éponge high-tech et un gel innovant

Il s’appelle XSTAT 30 Rapid Hemostasis System, et le département FDA (Food & Drugs Administration) américain vient d’autoriser son utilisation par le grand public. Il s’agit d’un petit engin ingénieux destiné à stopper une hémorragie causée par une blessure par arme à feu, lorsqu’un pansement compressif ou un tourniquet ne peuvent être appliqués.

xstat3

Il s’agit d’une pompe capable « d’injecter » des éponges médicales expansibles, chacune de la taille d’une pastille, au sein de la blessure. Chacune de ces pastilles est capable d’absorber environ 500cm3 de sang, et possède de plus un radiomarqueur permettant de la localiser visuellement par radiographie (histoire de ne pas en oublier dans la blessure…). La pastille possède une durée d’efficacité de 4h environ.

xstat2

Développé initialement  par la société REVMEDX pour l’armée américaine, le système est capable d’arrêter un saignement en moins de 15 secondes. Evidemment, il ne s’agit que d’un moyen d’urgence et de dernier recours (pomper des éponges dans des blessures n’est pas toujours très recommandé), mais lorsque l’on sait qu’entre 30% et 55% des décès par hémorragie se produisent avant que la victime ne parvienne à un hôpital ou centre avancé de soins, on comprend que la FDA ait autorisé son emploi pour le grand public.

D’autres approches existent.  Le « veti-gel », une invention d’un étudiant qui avait remporté en 2011 le concours polytechnique organisé par l’Université de New York, est un gel médical à base de polymères pouvant se solidifier instantanément dans une blessure, afin de stopper le saignement. La DARPA américaine examine en ce moment son utilisation possible sur le champ de bataille. Joe Landolina, l’étudiant en question, a créé sa propre société, Suneris Inc., afin de commercialiser cette invention, aujourd’hui uniquement utilisée par les vétérinaires. L’application humaine, baptisée Traumagel, est en cours d’évaluation clinique, et la FDA n’a pour l’instant pas encore rendu son verdict.

Source: Blog VMF-214. Lire l’article dans son intégralité ici.

Publicités
Cet article, publié dans Défense, Formation, Industrie de santé, Interministériel, International, Médicaments, Opérations, Pathologies majeures, Prise en charge médicale, Professionnels de santé, Services de santé militaires étrangers, Techniques médicales, Technologies, USA, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s