Accepter l’échec, un défi pour l’innovation

En  France, et plus généralement en Europe, l’échec est vécu comme un triple traumatisme : personnel (il faut se remettre en cause), financier (le capital investi est perdu) et professionnel (les collègues vous jettent un regard culpabilisant). « Un Français met huit à neuf ans pour se relever après un échec professionnel, un Allemand, six ans, un Norvégien, moins d’un an », avait énuméré Fleur Pellerin, alors ministre déléguée aux PME et à l’Economie numérique, lors de la Conférence du Rebond qui s’était tenue à Sciences po, en janvier 2014.

La peur de l’échec est un des facteurs qui freineraient la création d’entreprise et, plus globalement, l’innovation. Un constat partagé dans le monde entier. « Pour faire passer les entreprises à l’heure de la révolution numérique, nous devons favoriser une culture de l’innovation et de l’expérimentation», explique Ganesh Ayyar, PDG de Mphasis, une société de services informatiques indienne de 25.000 salariés, filiale de HP. Mais pour cela, les gens doivent pouvoir échouer sans culpabiliser. « Du coup, avec leur approche positive de l’échec, les Américains disposent d’un avantage concurrentiel : ils osent parler de leurs mésaventures, ce qui apprend beaucoup aux autres, qui osent encore plus entreprendre », résume le néerlandais Arthur Tolsma, qui dut revendre son entreprise, Greetinq BV (messageries vocales), en 2012. Depuis, il a écrit un livre (« Startups & Downs ») et est devenu coach d’entreprise. Il était l’un des intervenants du Failing Forward 2015. « Je veux faire comprendre que l’échec fait partie du jeu de la création », explique Karen Boers, fondatrice de Startups.be (aide aux start-up), qui organisait pour la troisième fois Failing Forward à Bruxelles.

Source: Les Echos. Lire l’article dans son intégralité ici.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s