De la santé connectée au médecin virtuel

Visiomed (société de dispositifs médicaux connectés) ambitionne de révolutionner la santé en proposant dès l’année prochaine un médecin virtuel, au tout du moins un symptom checker, au sein de sa plateforme de santé BewellCheck-up.

De e-Docteur à BewellCheck-up

Cette ambition se traduit par une prise de participation de Visiomed Group allant jusqu’à 25 % au sein de la société Medical Intelligence Service (M.I.S.), mais n’allez pas en conclure trop vite qu’il s’agit d’un énième avatar de James Bond.

En réalité, M.I.S. est le nom de la société créée en 2013 par le Dr Loïc Etienne, médecin urgentiste qui a mis au point e-Docteur, le symptom checker proposé sur e-sante.fr depuis le 3 février 2014 et qui comptabilise actuellement plus de 370 000 check-up réalisés online. M.I.S. regroupe des experts médicaux et techniques qui ont développé “un système révolutionnaire d’intelligence artificielle d’aide à la décision médicale” (citation du communiqué d’annonce).

Ce système Expert, baptisé MEDVIR, est notamment utilisé par SOS Médecin Paris et a fait l’objet d’une expérimentation sur 400 patients au service des urgences de l’hôpital Lariboisière à Paris (service du Professeur Plaisance) sous le contrôle du Docteur Bertrand Galichon. Résultats : 83% de diagnostics exacts grâce à ce médecin virtuel là où la moyenne des solutions concurrentes offre un taux d’exactitude de l’ordre de 34% d’après M.I.S.

Vers une médecine 3.0

Pour Eric Sebban, le fondateur de Visiomed Group : “Cet investissement dans la société M.I.S n’est que la première phase dans notre stratégie de prise de participation et de croissance externe dans des sociétés innovantes complémentaires aux activités de VISIOMED GROUP. La gamme de dispositifs médicaux connectés n’est que le premier étage de la fusée et nous travaillons d’arrache-pied pour développer et monétiser des offres de services associés performants qui vont décupler la valeur d’usage de nos dispositifs médicaux connectés”. Reste à savoir si le grand public, les patients et les professionnels de santé seront non seulement convaincus, mais également utilisateurs de cet e-Docteur connecté ?

Source: My little santé. Lire l’article dans son intégralité ici.

Publicités
Cet article, publié dans Droit aux soins, Evolutions numériques, Prise en charge médicale, Système de santé et gouvernance, Systèmes d'information, Télésanté, Techniques médicales, Technologies, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s