Un médecin crée une cabine de santé connectée pour les consultations à distance

Pour offrir une solution au problème des déserts médicaux, Franck Baudino, médecin et entrepreneur a mis au point la Consult Station, une cabine de santé connectée pour une consultation à distance permettant d’obtenir un premier diagnostic. 

Il existe des zones du pays que l’on appelle des déserts médicaux, à savoir que les médecins y sont peu ou pas présents. Hors agglomération, certains endroits souffrent aussi de la difficulté de consulter un médecin la nuit ou le weekend. Alors, pour tenter d’apporter une solution à cela, un médecin et entrepreneur, Franck Baudino, a imaginé par le biais de sa société H4D la « Consult Station », une cabine médicale pour pouvoir consulter à distance.

PHOefb27502-81d9-11e3-acd3-7cac2231ad06-805x453

L’objectif ici est de permettre des consultations non-urgentes afin d’éviter aux patients les longs déplacements inutiles vers l’hôpital ou la mobilisation d’une équipe de secours quand la situation médicale du patient ne le commande pas. Dans la cabine, un écran met en relation le patient avec le médecin qui peut alors le guider, la cabine étant équipée des appareils nécessaires à la prise de température, de tension artérielle, de pulsations cardiaques, etc.

« La Consult Station s’adresse à tout le monde, sauf aux personnes qui se trouvent dans une situation d’urgence vitale : dans ce cas-là il faut appeler les secours », explique Franck Baudino. « Mais pour ce qui est de son utilisation concrète, nous avons fait un très gros travail d’ergonomie et la cabine a même été installée dans des services de gériatrie ou dans des maisons de retraite, ce qui prouve que son utilisation est très facile. »

Une dizaine de « Consult Stations » ont déjà été installées en France, acquises par des collectivités locales ou par des hôpitaux. Dans ce dernier cas, contrôler un patient par ce biais peut être aussi efficace que par le personnel hospitalier, ce qui permet d’éviter de longues attentes au patient. Reste à noter que le patient n’a rien à débourser dans ces cabines, il n’a qu’à présenter sa carte vitale, et ses informations médicales sont protégées par le secret médical.

« Le but n’est surtout pas de remplacer le médecin. La cabine n’intervient que lorsque ces derniers ne sont pas disponibles » conclut Franck Baudino.

L’article dans son format original est disponible en cliquant ici.

Source: sciencepost.fr

Publicités
Cet article, publié dans Dépenses de santé, Evolutions numériques, Facteurs démographiques médicaux, Prise en charge médicale, Professionnels de santé, Santé publique, Systèmes d'information, Télésanté, Techniques médicales, Vieillissement de la population, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s