Vers une totale reconfiguration du monde de la santé

Santé connectée et Open Data propulsent les données au cœur d’un bouleversement du système de soins et de son économie. Toutes les parties prenantes du monde de la santé (professionnels de santé, industriels, financeurs…) vont être impactées par celle nouvelle ère de la data qui porte pour chacune d’entre elles des opportunités mais aussi des menaces sérieuses, estiment les experts de Precepta. Dans ce contexte, l’écart va se creuser au profit de ceux qui sauront tirer parti de ce nouvel actif essentiel que sont les données pour améliorer et, dans certains cas, redéfinir leur mission et leur modèle économique. Emmanuel Sève, auteur de l’étude « Santé connectée et valorisation des nouvelles data – Opportunités et stratégies d’alliance des opérateurs », nous résume les grandes lignes de cette évolution.

Une médecine personnalisée et préventive grâce aux objets connectés

La diffusion massive des capteurs et objets connectés ouvre l’accès à des données individuelles, contextuelles et créées en continu. Et avec les promesses de leur exploitation par des solutions Big Data, un nouveau paradigme se profile qui verrait la médecine curative de masse céder la place à une médecine personnalisée, préventive, de parcours, individualisée et participative, explique Emmanuel Sève. En effet trois opportunités majeures en découlent dans le champ du soin.

D’abord, le diagnostic, plus précis, s’émancipe des structures de soins. Après les applications de quantified-self liées au bien-être (sport, minceur…), une deuxième phase s’ouvre désormais autour d’applicatifs médicalisés, entre autres dédiés au suivi des maladies chroniques (diabète, hypertension..). Les industriels du médicament et du diagnostic, mais aussi de nouveaux entrants, cherchent ainsi à élaborer des objets connectés permettant aux patients d’éviter de se rendre à l’hôpital ou dans un laboratoire d’analyse pour obtenir un diagnostic. Avec, à la clé, des économies et une amélioration de la qualité de vie des patients.

Ensuite, la prévention s’individualise sur un mode participatif. Cette nouvelle ère de coaching dessine un horizon dominé par des techniques de ludification/socialisation pour in fine impliquer les individus plus activement dans la préservation de leur santé. Enfin, le curatif se normalise, voire s’automatise. L’exploitation massive des données de retours d’expérience sur les pratiques médicales laisse également entrevoir des progrès considérables dans les outils d’aide à la décision pour les professionnels de santé.

Structurer de nouvelles solutions dans la santé avec l’Open Data

L’ouverture en cours des bases de données publiques anonymisées, ou Open Data, constitue un second horizon porteur pour structurer de nouvelles solutions dans la santé. A la faveur du projet de loi « modernisation du système de santé », l’exploitation de ce flux de données (épidémiologiques, pharmaco-épidémiologiques, sur le fonctionnement des services de santé, sur les pratiques médicales…) laisse envisager tout un ensemble de nouvelles opportunités avec des retombées pour le champ de la recherche et de la santé publique mais aussi celui de l’innovation avec, à la clé, des développements de nouvelles activités.

Les conditions de partage et d’accès aux données resteront toutefois strictement encadrées par l’Etat et la CNIL, analyse Emmanuel Sève. Les grandes opportunités futures devraient s’organiser autour de l’amélioration globale du système de soins, de l’autonomisation accrue des patients et des citoyens et, plus généralement, d’une contribution aux progrès de la recherche médicale.

Savoir collecter et exploiter les data, un prérequis

Sauf que les modèles de valorisation des nouvelles données dans la santé restent encore en grande partie à définir. Il s’agit en effet de convertir le « carburant » des nouvelles data disponibles en services à destination des acteurs du système de santé (patients, professionnels de santé, autorités de santé…).

Le nouvel environnement de la santé connectée va consacrer la primauté des usages et des utilisateurs. Les experts de Precepta ont identifié quatre fonctions clés autour desquelles la création de valeur data driven va se cristalliser : le coaching, qui agit sur les capacités de décision et d’action des utilisateurs ; la coordination, qui agit sur les modes d’interaction des acteurs au sein du système de santé ; la certification, qui crée de la confiance autour de l’utilisation des données et des solutions applicatives qui en découlent ; le diagnostic, point de départ de toute stratégie de soins.

Un vaste chantier culturel et organisationnel

Si les nouvelles données vont proliférer, encore faudra-t-il être en mesure de les collecter et de les exploiter efficacement à travers des dispositifs de partage au sein et à l’extérieur des organisations. En interne les opérateurs devront être capables de canaliser les menaces d’asservissement des individus. L’utilisation des données de santé est en effet un sujet complexe et sensible. Il leur faudra également opérer des transformations organisationnelles et culturelles. Pour décloisonner les services, les équipes devront être préparées et les compétences devront évoluer pour favoriser une appropriation large des outils.

En externe, pour optimiser la valeur des données au sein d’écosystèmes, les acteurs du monde de la santé devront procéder à une ouverture contrôlée des architectures. En clair, il s’agit de créer un écosystème laissant la possibilité à des complémenteurs et des acteurs comme des start-up, des clients ou des entreprises concurrentes de participer à son enrichissement en services innovants centrés sur les usages, conclut Emmanuel Sève. Les acteurs de la santé devront également définir une nouvelle gouvernance des données pour susciter la confiance en interne et en externe.

Pour visualiser l’article dans sa totalité, cliquez ici.

Publicités
Cet article, publié dans Divers prospective, Evolutions numériques, Politique de santé, Réseaux sociaux, Risques et menaces, Systèmes d'information, Techniques médicales, Technologies, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s