50 ans d’opex passés au crible par la commission des affaires étrangères

Faire un bilan critique de 50 ans d’opex françaises n’est pas aisé. Deux élus de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée Nationale ont relevé le défi et rédigé un projet de rapport d’information qui décrit et analyse la diversité et la multiplicité des interventions extérieures françaises.

Les deux députés dressent un bilan militaire globalement positif de ces engagements; en revanche, ils estiment que le bilan politique est très mitigé. Ils rappellent aussi (voir la 3e partie du rapport) les cinq grands critères cumulatifs qui doivent, selon eux, prévaloir lors de toute opex:

1- l’intervention militaire doit avoir un intérêt stratégique conforme à la doctrine énoncée dans le Livre blanc,
2- cette intervention doit avoir un soutien large de la communauté internationale et en particulier de l’Europe,
3- les objectifs doivent être clairs et réalistes,
4- une stratégie de sortie pérenne doit être élaborée en amont,
5- les effets sur les populations civiles doivent être positifs.

Ce rapport d’information a été présenté par les députés Guy-Michel Chauveau et Hervé Gaymard.

Source: Blog lignes de défense

Publicités
Cet article, publié dans Audition parlementaire, Condition militaire, Coopérations, Défense, Europe de la défense, Gouvernement, Interministériel, International, Opérations, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s