Les surprises du nouveau portrait social de la France de l’Insee

Population, niveau de vie, salaires, emploi, conditions de vie, santé, éducation… L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) offre un panorama très enrichissant sur l’état social de la France dans l’édition 2014 de son «Portrait social». Au total une trentaine de fiches thématiques, des dossiers et des chiffres essentiels pour faire un état des lieux de la France.

Le niveau de vie médian des Français en 2012 équivaut à celui de 2007

La moitié de la population a un niveau de vie inférieur à 19.740 euros annuels en 2012 en France métropolitaine, ce qui équivaut à 1.645 euros par mois. Un montant qui équivaut à celui qu’on observait en 2007. En hausse entre 1996 et 2010, le niveau de vie médian accuse en fait le coup depuis cette date. Même chose pour le niveau de vie moyen qui en 2012 équivaut à celui de 2008.

La majorité des Français n’a plus aucune difficulté de logement

Plus de la moitié des ménages (51,2%) déclarent ne pas enregistrer de difficulté de logement parmi une sélection de 9 critères : surpeuplement, absence de salle de bains, absence de toilettes, pas d’eau chaude, pas de chauffage, logement trop petit, difficulté à chauffer, logement humide, logement bruyant. Ce chiffre était de 45,2% en 2005. Autre constat, les logements sont toujours plus grands: plus de 90 m² depuis le début des années 2000 contre 77 m² en 1978. Mais cette hausse de la surface est liée à la part croissante des ménages qui ont élu domicile dans une maison.

Les enfants de cadres portent davantage de lunettes

L’Insee fait le point sur les inégalités présentes dès l’enfance et l’adolescence tant sur la corpulence que les soins dentaires, ou la correction des troubles de la vision. Pour ce dernier cas, 1 enfant de cadres sur 3 scolarisé en classe de troisième porte des verres correcteurs, contre 22% des enfants d’ouvriers. « Cet écart est imputable à des différences de troubles visuels, mais également à un défaut de dépistage et de prise en charge des troubles ».

Les dépenses de santé ont augmenté de 1.000 euros par personne en 10 ans

La consommation de soins et de biens médicaux (CSBM) atteint 186,7 milliards d’euros en 2013, soit 8,8% du PIB ou 2.840 euros par habitant et par an. La tendance est à la hausse depuis de nombreuses années. En 2000, la CSBM par habitant était à 1.887 euros soit près de 1.000 euros de moins !

Publicités
Cet article, publié dans Démographie et Flux, Divers, Divers prospective, Evolutions sociétales, Facteurs démographiques médicaux, Facteurs environnementaux, Professionnels de santé, Statistiques sanitaires, Système de santé et gouvernance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s