La France n’a plus le meilleur système de santé du monde !

« En matière de santé, le France est aujourd’hui un pays « moyen », parfois meilleur que certains mais pas toujours » assène Roger Salomon qui préside le HCSP.

Ce travail est le premier qui compare la France aux autres pays de l’Union européenne sur l’état de santé de sa population et l’efficacité de son système de santé, est-il d’emblée précisé. Il a été réalisé à partir des indicateurs de santé définis par la Commission européenne et destinés à établir une cohérence dans les données statistiques à l’échelle communautaire. Ceux-ci sont renseignés à travers les bases de données internationales (Eurostat, Organisation mondiale de la santé, OCDE) et celles d’agences spécialisées dans le cas de thématiques spécifiques (Observatoire européen des drogues et toxicomanies, Centre international de recherche sur le cancer…).

88 indicateurs, répartis en 5 catégories ont été pris en compte

  • Démographie et facteurs socio-économiques (9 indicateurs),
  • État de santé (32 indicateurs),
  • Déterminants de la santé (14 indicateurs),
  • Ressources et utilisation du système de santé (29 indicateurs),
  • Politiques de santé (4 indicateurs).

Certes, ces indicateurs sont clairement définis au niveau de la Communauté européenne, mais rappelle le HCSP les systèmes d’information qui permettent de les renseigner dans chacun des Etats ne sont qu’en partie harmonisés. Par ailleurs, une fréquence plus importante de telle ou telle pathologie peut révéler non pas une situation défavorable mais au contraire une organisation du dépistage de cette pathologie particulièrement efficace. D’où la prudence et la vigilance dans l’analyse qui sont recommandées par le Haut Conseil. Il n’en demeure pas moins que les conclusions qu’en tirent ces sages sont particulièrement intéressantes. Elles peuvent être classées en deux catégories : les atouts d’une part et les faiblesses d’autre part de la France.

 Les atouts de la France

Les Françaises ont l’espérance de vie la plus élevée de toute l’Union Européenne des 27. Et ce, à la naissance comme à 65 ans. Mais les hommes ne sont qu’à la 8ème place quant à l’espérance de vie à la naissance et tout de même au 1er rang à 65 ans. L’écart d’espérance de vie entre femme est homme est supérieur à la moyenne européenne.

Un excellent taux de natalité. La France, avec 12,7 naissances pour 100 000 habitants, se classe à la 3ème place derrière l’Irlande et le Royaume-Uni. Ainsi, le taux de croissance de la population est supérieur à la moyenne de l’Union Européenne.

Des progrès pour la sécurité routière. Point noir en France, la sécurité routière a grandement progressé au cours des 20 dernières années et surtout depuis l’intensification, comme on le sait, des contrôles radar et de la répression. La France se situe désormais en 8ème position en terme de mortalité, derrière notamment les Pays Bas, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Et se classe à la 2ème place pour les blessés, même si ici les statistiques sont plus sujettes à caution du fait d’un sous-enregistrement hexagonal.

Une mortalité cardio-vasculaire particulièrement basse. La France a le taux le plus bas d’Europe pour la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires, et ce pour les deux sexes (en 2009, 158 décès pour 100 000 chez les hommes et 92 pour 100 000 chez les femmes). Les écarts sont considérables avec les pays qui ont les taux les plus élevés, tels que la Bulgarie (745/1000 pour les hommes et 492/1000 pour les femmes), la Roumanie et les pays baltes. Dans tous les pays de l’Union Européenne des 27, le taux de mortalité des hommes est supérieur à celui des femmes. Mais la France est l’un des pays pour lesquels l’écart entre hommes et femmes est le plus important.

Des Hospitalisations « courtes ». La durée moyenne d’un séjour hospitalier en France est en général relativement courte, en dehors, allez savoir pourquoi, des hospitalisations pour un cancer du poumon ou une complication de grossesse. La chirurgie de la cataracte ou les chimiothérapies pour cancer sont souvent réalisées en une seule journée et le ratio hospitalisation de jour / hospitalisation complète est un des plus élevé d’Europe. Voilà qui va en étonner plus d’un !

Les faiblesses de la France

Une mortalité périnatale très élevée. Avec 13,9 morts fœtales et néonatales précoces pour 1 000 naissances (2009). La France est le pays de l’UE qui enregistre le taux de mortalité périnatale le plus élevé. Le taux de mortinatalité (rapport du nombre d’enfants nés sans vie / l’ensemble des nés vivants et nés sans vie) est extrêmement élevé. La politique active de dépistage des anomalies congénitales et la pratique d’interruptions médicales de grossesse relativement tardives expliquent la majeure partie de l’excès. Cela dit, attention,  la France est actuellement dans l’impossibilité de répondre aux exigences statistiques européennes sur ce sujet du fait d’un changement de la réglementation concernant l’enregistrement des mort-nés, ce qui introduit une incertitude dans l’appréciation de ce mauvais  taux. Une clarification est nécessaire et urgente.

Une mortalité prématurée élevée. L’ensemble des décès survenant avant l’âge de 65 ans qui définit la mortalité prématurée est élevé en France, surtout pour les hommes. Globalement, la surmortalité des hommes par rapport aux femmes est particulièrement élevée en France.

Tabac, alcool et drogues. Seuls l’Estonie, la République Tchèque et l’Irlande consomment plus de tabac, d’alcool et de drogues que la France qui se situe donc en 4ème position de  ce classement des mauvais élèves. La mortalité liée à l’alcool est supérieure, en France, à la moyenne européenne. Et les hommes sont 2,9 fois plus concernés alors que ce rapport est de 2 à 3 en Europe. Le tabagisme des hommes s’est stabilisé à un niveau élevé depuis 2005. Celui des femmes (fumeuses quotidiennes) augmente, contrairement aux autres pays européens qui disposent des statistiques sur le sujet. Pire, ce sont les femmes enceintes françaises qui fument le plus à la fin de leur grossesse. Quant au cannabis, la France est en mauvaise posture et à un degré moindre pour la cocaïne aussi. Mais le taux de mortalité directement liée à l’usage de drogue est l’un des moins élevé.

Le Suicide, fléau national. Pour les hommes : la France a le 7ème taux de décès par suicide le plus fort, 2,5 fois plus élevé qu’au Royaume Uni et proche de celui de la Finlande et de l’Autriche. Les femmes ne sont pas mieux loties avec la 5ème moins bonne place. En Europe, le suicide est la cause de décès pour laquelle l’écart entre hommes et femmes est plus élevé avec un facteur quatre. Mais, ici, le France n’est pas, et de loin, la plus sexiste avec certes un taux élevé (3,2) mais l’un des plus faibles d’Europe.

Une fréquence élevée des cancers. La France a un taux d’incidence des cancers de 361 pour 100 000 chez les hommes (308 en moyenne en Europe) et de 255 (moyenne à 233) chez les femmes relativement élevé. Mais attention ceci, soulignent les auteurs, peut être du certes à des faiblesses en terme de prévention mais aussi une politique de dépistage particulièrement efficace.

Dépenses de santé et efficience. La France dépense beaucoup pour sa santé avec des résultats qui ne sont pas à la hauteur de ces investissements, a-t-on coutume de dire. Le HCSP relativise cette position. Certes la part du PIB allouée à la Santé en France est élevée, proche toutefois de celle de l’Allemagne, de l’Autriche et de la Belgique, mais un autre classement stigmatise moins la France. Les dépenses de santé par habitant, exprimées en parité de pouvoir d’achat, situent la France en 6ème position (3172 € en 2008) après le Luxembourg (3703 €), les Pays Bas, l’Autriche, l’Irlande, et l’Allemagne.

Think Tank Economie de la santé- Juin 2014

http://www.thinktank-economiesante-blog.fr/data/document/hcsp-sante-france-europe-mai-2012.pdf

Publicités
Cet article, publié dans Système de santé et gouvernance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s