D’un système de santé curatif à un modèle préventif grâce aux outils numériques

Le think tank «Renaissance numérique» vient de mettre en ligne un Livre blanc intitulé «D’un système de santé curatif à un modèle préventif grâce aux outils numériques».

Dans le secteur de la santé, le numérique permet une triple révolution:

  • un suivi permanent des individus et des patients
  • un contrôle accru
  • l’autonomie du patient.

La réforme du système de santé apparait donc inévitable. Elle doit se fonder sur un modèle reposant d’avantage sur la prévention, comme le préconise d’ailleurs la feuille de route de la Stratégie nationale de santé portée par Marisole Touraine et le cible la prochaine loi de santé publique. La situation actuelle appelle un véritable changement de paradigme.

Le secteur de la e-santé, estimé à 2,4 milliards d’euros en 2012, devrait croitre à un rythme de 4 à 7 % à l’horizon 2017 et constitue la clé de la réforme de notre système de santé permettant d’alléger de nombreux couts en apportant notamment les leviers possibles pour passer à un système fondé sur une prévention plus efficace. Or, pour Alain Cordier, qui a présenté en septembre 2013 la Stratégie nationale de santé au gouvernement, la promotion de la santé constitue l’axe majeur qui attend la réforme de la santé.

Un tournant dans la conception même des politiques de prévention doit être opéré. Les méthodes de prévention de l’acteur publique ne sont pas adaptées aux évolutions technologiques qui permettent de mieux connaitre et de cibler un public pertinent, et de l’accompagner sans limite de temps ni de mobilité.

Ce Livre blanc a donc pour objet de définir les contours d’une double révolution : celle du passage d’un système curatif à un système préventif, qui exploiterait pour ce faire toutes les opportunités que portent en elles les nouvelles technologies du digital. Ce changement est radical et suscite des crispations de la part des industriels de la santé peu habitués à voir leur position discutée, de la part du corps médical qui craint la dévalorisation de son savoir expert, et des pouvoirs publics qui doivent composer avec les différents intérêts et peinent à voir les bénéfices directs liés à une telle transformation s’appuyant sur le numérique.

Ce rapport a pour ambition de répondre à ces différentes réserves en montrant le potentiel des outils numériques et en formulant des propositions face aux différents risques soulevés. Ainsi, ce Livre blanc s’attache à démontrer dans un premier temps que l’e-santé fournit les leviers nécessaires à un changement de paradigme vers un système préventif. Dans un second temps, il s’agit de poser les contours de ce que serait un système qui intègre d’avantage de logiques préventives grâce à une utilisation accrue des outils numériques, autour de 16 propositions.

Publicités
Cet article, publié dans Droit aux soins, Evolutions numériques, Evolutions sociétales, Facteurs environnementaux, Gouvernance, Politique de santé, Réseaux sociaux, Statistiques sanitaires, Système de santé et gouvernance, Systèmes d'information, Télésanté, Technologies, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s