Attractivité de la France en matière de santé

APM International – 25/05/2014
Jean de Kervasdoué, professeur au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), remettra dans « une quinzaine de jours » son rapport sur l’accueil de patients étrangers en France et sur les flux de patients français vers d’autres pays, a-t-il indiqué lundi à l’APM.
Jean de Kervasdoué rédige un rapport sur ces deux aspects à la demande du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, et de la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine.
« Nous souhaitons que l’action des services diplomatiques et de santé puisse être enrichie par l’appui de personnalités dont l’expérience et les compétences sont reconnues », indiquent les deux ministres dans la lettre de mission adressée le 15 février à l’ancien directeur des hôpitaux, dont APM a eu copie.
Ils lui demandent d’apporter son « diagnostic » sur deux aspects: « les attentes et les motivations des patients étrangers très solvables ainsi que les freins à leur accueil en France », et « les flux de patients français vers l’étranger, les motifs et les destinations privilégiées ».
Sur le premier aspect, les deux ministres, constatant que « certains pays, comme l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la Thaïlande ou la Hongrie » ont développé « une offre médicale », se demandent si « l’attractivité de la France peut être développée ».
Ils souhaitent que Jean de Kervasdoué recense les activités qui semblent « susceptibles d’illustrer nos qualités d’accueil et de soins » et formule des propositions « dans le but de structurer l’offre française ».
Toutefois, « au-delà de l’intérêt économique, ces travaux ne peuvent s’envisager qu’à la condition qu’un tel accueil de patients ne pèse ni sur le budget des hôpitaux, ni sur la qualité de l’accueil et le traitement apporté aux citoyens français », préviennent-ils.
Ce sujet a fait l’objet récemment d’une polémique, rappelle-t-on. Cette polémique a concerné l’accueil d’un émir du Golfe à l’hôpital Ambroise-Paré à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine, AP-HP), ce qui a conduit l’établissement à mobiliser neuf chambres .
Sur la seconde thématique, les ministres suggèrent à Jean de Kervasdoué d' »approfondir », en lien avec le ministère du commerce extérieur, « les échanges avec des partenaires étrangers afin d’expertiser les conditions d’accompagnement de l’implantation de l’offre hospitalière [française] à l’étranger ».
Publicités
Cet article, publié dans Gestion hospitalière, International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s